LE VENTRE - NOTRE DEUXIÈME CERVEAU

Depuis ces dernières années, les découvertes de la science nous permettent de considérer notre ventre comme un deuxième cerveau, à la fois lié à l'encéphale et jouant son propre rôle.
Elles confirment en cela un savoir ancestral dont le langage populaire se fait l'écho à travers certaines expressions : avoir l'estomac noué, avoir du cœur au ventre..

 

Nous accueillons dans notre système digestif l'équivalent d'un petit cerveau capable de souffrir des mêmes affections que notre cerveau du haut et de lui transmettre les siennes.
Ces deux cerveaux sont en communication permanente via le nerf vague et la dysharmonie de l'un a des répercussions néfastes sur l'autre.
L'encéphale et le système nerveux entérique doivent donc coopérer pour créer les meilleures conditions à notre équilibre de santé.

 

Ainsi, le professeur M. Gershon (professeur au Département d'anatomie et de biologie cellulaire à l’Université de Columbia, à New-York), auteur de « The second brain », paru en 1799, nous explique que certains troubles digestifs importants (syndrome du côlon irritable...) seraient à l'origine d'états anxieux et de certaines névroses.

 

Rappelons ici la sagesse des Anciens qui ont toujours prôné le lavement intestinal dans un souci d'hygiène du corps et de l'esprit.
De nos jours, l'hydrothérapie du côlon a des effets majeurs sur notre organisme. Il s'agit d'une technique de soin puissante qui permet d'assainir le côlon par l'évacuation des sédiments alimentaires et hormonaux.

 

Elle agit en profondeur sur les tensions et les émotions douloureuses parfois très enkystées, permettant de retrouver soulagement, bien-être et une réelle harmonie corps/esprit.

© Copyright 2015 - Isabelle Félix